Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musiques, Films, lectures, découvertes, redécouvertes d'artistes, de groupes d'albums musicaux

20 Jul

Joshua Ferris : Le pied mécanique - 2011

Publié par obiwanagain  - Catégories :  #Livres

 

genere-miniature.aspx.gifAujourd'hui, pas vraiment un coup de coeur. C'est plutôt une lecture provoquée par le fait que ce livre appartient à la sélection des libraires.

Joshua ferris est un jeune écrivain de 36 ans, on avait notamment entendu parler de lui en 2007 pour son roman: "Open space".
Voici l'histoire de la vie d'un type à qui tout souriait et qui se retrouve d'un coup atteint d'un mal incroyable: il ne peut s'empêcher de marcher, il n'est plus maître de son corps. Le quotidien de Tim va se trouver complètement bouleversé, ce mal le prend n'importe quand, il sort, il revient peut être.... C'est surtout à chaque fois sa femme qui viendra le chercher lorsque celui ci retrouvera ses esprits. Es ce la division du corps et de l'esprit? En tout cas ce roman nous amène à se poser cette question.
Ce mal va détruire sa vie, sa famille, Tim va perdre son job, mais il va essayé de combattre ce fléau qui le ronge.

 

Premier reproche: le synopsis du quatrième de couverture. Il ne donne pas envie. Jugez par vous même: "Tim a tout pour être heureux, etc... Mais un jour il se lève et s'en va."

Du coup, on sent venir le livre super chiant, sur un gars qui quitte tout pour partir à la recherche de soi même, il ne lui arrive pratiquement rien, c'est une réflexion pendant 300 pages.

Non, heureusement, l'auteur a su faire preuve d'ubn peu d'inventivité. Le héros se bat contre son corps qu'il ne peut controlé. Certes. Mais autour de çà, Tim est un avocat bossant sur une affaire de meurtre concernant son client le plus important. Il se rapproche peut être de sa fille et perd peut être sa femme....

Pour combattre ce mal, il va devoir renoncer à ce qu'il pensait être et avoir.....

 

Malgré quelques longueurs, ce livre sait quand même nous maintenir dans le récit grâce à de nombreux changements dans la vie du personnage, et nous amène à la réflexion sur ce qu'est la vie et sur ce que l'on pourrait en faire avant qu'il ne soit trop tard, avant que notre corps ne puisse plus nous obéir.

 

L'écriture est simple, la réflexion se mène par nous même et par ce que subit ou fait Tim. Ce n'est pas le personnage qui nous fait partager chacune de ces pensées pendant 300 pages. Et là, du coup, l'auteur ne tombe pas dans le piège de la facilité.

 

Un bon livre mais pas un grand livre certes, il faut dire que le sujet était risqué.

Commenter cet article

À propos

Musiques, Films, lectures, découvertes, redécouvertes d'artistes, de groupes d'albums musicaux